Des paysans et des réfugiés contribuent à l’essor de l’agriculture

Des paysans et des réfugiés contribuent à l’essor de l’agriculture

L’EPER fournit une aide d’urgence aux personnes déplacées et aux familles d’accueil dans le nord de l’Irak

Chassées de leur foyer ces dernières années par l’avancée de l’Etat islamique et des milices armées, un million de personnes déplacées se trouvent toujours dans les territoires kurdes. La pénurie alimentaire continue de se faire sentir et les possibilités d’acquérir des revenus sont rares. L’EPER, en collaboration avec ses partenaires REACH et Diakonie Katastrophenhilfe, apporte son soutien aux personnes déplacées et aux familles paysannes kurdes de la région afin de stabiliser leur situation alimentaire.

Les populations déplacées viennent de régions agricoles. Elles ont un savoir-faire remarquable en cultures maraîchères et céréalières, ce qui représente un atout pour le développement de la région. La mise en place d’exploitations agricoles durables vise à préserver ces connaissances agricoles et à les combiner de manière optimale avec les ressources de la population locale. Des projets d’irrigation, la diversification de la production et une transmission du savoir orientée vers la pratique doivent permettre d’améliorer durablement les conditions de vie dans la région. Il s’agit de favoriser les cultures maraîchères selon des méthodes respectueuses de la nature et d’optimiser la commercialisation. Les travaux sont réalisés en commun, comme la construction de nouveaux réservoirs d’eau, l’assainissement des canaux d’irrigation existants et l’aménagement de jardins communautaires. Les populations paysannes reçoivent des semences et des jeunes plants et acquièrent des savoirs sur les nouvelles méthodes agricoles. A la production de fruits et de légumes s’ajoute l’élevage pour la production de viande et de lait.

Le projet s’adresse à 450 familles de petits paysans kurdes (environ 2700 personnes) vivant dans 15 villages des districts de Sulaymaniah, de Halabja et de Diyalla et aux personnes déplacées qui ont fui les régions du centre et du sud de l’Irak pour se réfugier dans ces villages. Les personnes déplacées apportent leur savoir-faire agricole et peuvent en tirer leur subsistance. Les vendeurs locaux, les intermédiaires et les fournisseurs de produits agricoles bénéficient aussi du projet, de même que le personnel des autorités locales chargées de l’agriculture et les travailleurs journaliers.

L’EPER apporte depuis 2014 une aide d’urgence aux personnes déplacées et à la population locale au nord de l’Irak. Elle distribue des vivres, des articles d’hygiène et du matériel de chauffage, procure un soutien financier sous la forme de travaux rémunérés (« cash for work ») et améliore l’approvisionnement en eau et l’hygiène. Un projet de protection des enfants réfugiés devrait bientôt voir le jour.

Télécharger la fiche d’information sur le projet

 

Faire un don 

« Grâce à l’EPER, je reprends espoir »

Dank_HEKS_schoepfe_ich_Hoffnung-300x175

Bakir Ahmed, 73 ans, a été contraint de fuir les miliciens chiites du jour au lendemain. L’EPER aide sa famille de 15 personnes avec des denrées alimentaires. Découvrez l’histoire de son exode.

En savoir plus

Contact

Joëlle Herren
Responsable médias
Tél. : 021 613 40 59
Mobile: 078 661 08 97
E-mail :  joelle.herren@eper.ch